Skip to main content

Windows 7 : 77 astuces Windows 7

Que vous procédiez à une mise à niveau à partir de Vista ou à partir de Windows XP, vous aurez besoin de savoir comment tirer pleinement parti de Windows 7 dans votre environnement. Voici 77 conseils et astuces qui vous y aideront.

Modifié par Keith Ward

Vue d'ensemble :

  • Rendre Windows 7 plus rapide
  • En faire plus avec Windows 7
  • Les meilleurs raccourcis Windows 7
  • Sécurisation de Windows 7

Windows 7 est peut-être le produit de Microsoft qui aura été le plus attendu. Il s'appuie sur les aspects positifs de Windows Vista et élimine la plupart des aspects négatifs de ce système d'exploitation. Il est doté aussi de nouvelles fonctionnalités, tout cela dans un package moins gourmand en ressources que son prédécesseur.

Que vous procédiez à une mise à niveau à partir de Vista ou à partir de Windows XP, vous aurez besoin de savoir comment en tirer pleinement parti dans votre environnement. Voici 77 conseils et astuces qui vous y aideront.

1. Choisissez votre édition. La plupart des utilisateurs professionnels n'ont pas besoin de la version plus onéreuse, Windows 7 Édition Intégrale. Utilisez plutôt Windows 7 Professionnel, à moins d'avoir vraiment besoin de BitLocker.

2. Vous effectuez une mise à niveau ? Passez à 64 bits. L'architecture x64, seconde version majeure à prendre pleinement en charge le 64 bits, est définitivement arrivé sur le bureau. Ce n'est pas la peine d'acheter du nouveau matériel 32 bits sauf s'il s'agit d'un netbook.

3. Utilisez le mode Windows XP. Oui, ce n'est qu'un Virtual PC intégré disposant d'une copie complète de WinXP, mais c'est un Virtual PC intégré disposant d'une copie complète de Windows XP ! Il s'agit de la première utilisation vraiment intelligente de virtualisation de bureau que nous avons vue et le moyen idéal de passer à Windows 7 sans renoncer à une compatibilité avec Windows XP complète.

4. Utilisez Windows PowerShell v2. Plus qu'une interface, c'est l'outil d'administration que vous avez toujours voulu : un traitement parallèle distribué de tâches d'administration ! Gérez littéralement 100 ordinateurs aussi facilement qu'un seul grâce à la nouvelle fonctionnalité de communication à distance. Windows PowerShell v2 est fourni pour la première fois dans Windows 7 et, d'ici six mois, il sera disponible pour les versions antérieures de Windows.

5. Utilisez AppLocker. Nous sommes de grands fans des stratégies de restriction logicielle depuis Windows XP et AppLocker rend enfin la création de listes d'applications autorisées possible. Utilisez-le pour améliorer ou même remplacer votre logiciel antivirus, garantissant ainsi que seul le logiciel que vous souhaitez exécuter s'exécutera.

6. Basculez entre l'Explorateur et CommandPrompt. Le puissant outil classique de Windows Ouvrir une invite de commande ici fait désormais partie intégrante de l'Explorateur Windows 7. Maintenez la touche Maj enfoncée puis cliquez avec le bouton droit de la souris sur un dossier pour ajouter cette option au menu des propriétés. Pendant que vous êtes dans une invite de commandes, si vous souhaitez ouvrir une fenêtre de l'Explorateur positionnée sur le répertoire en cours, entrez start.

7. Enregistrez les problèmes. L'Enregistreur d'actions utilisateur (PSR) est une nouvelle fonctionnalité excellente qui facilite la résolution des problèmes d'un système (consultez la figure 1). Parfois, l'assistance à distance est impossible. Toutefois, si vous tapez psr dans votre recherche instantanée, cela lancera l'Enregistreur. Vous pouvez ensuite effectuer les actions nécessaires pour recréer le problème et chaque clic enregistrera l'écran et l'étape. Vous pouvez même ajouter des commentaires. Une fois terminé, le PSR compile le tout dans un fichier MHTML et le compresse afin qu'il puisse être envoyé par courrier électronique pour analyse à l'administrateur réseau (ou à un autre responsable, selon la famille du problème et le mode d'utilisation).

Figure 1 L'Enregistreur d'actions utilisateur accélère considérablement la résolution des problèmes

8. Faites vos propres vidéos de formation. À l'aide d'un outil comme Camtasia, enregistrez des didacticiels vidéos courts, de deux ou trois minutes, afin d'aider vos utilisateurs à retrouver des fonctionnalités déplacées, à utiliser la nouvelle barre des tâches, etc. Éveillez leur enthousiasme et préparez-les à Windows 7.

9. Commencez à envisager Windows Server 2008 R2. Certaines des fonctionnalités les plus intéressantes de Windows 7, comme BranchCache, fonctionnent conjointement avec le nouveau système d'exploitation serveur. Le chemin de mise à niveau en R2 est relativement simple, donc il n'y a guère de raisons de ne pas tirer parti des synergies si vous pouvez vous permettre des licences de mise à niveau.

10. Préparez les ordinateurs XP. Il n'existe aucune mise à niveau de Windows XP vers Windows 7, donc commencez à planifier la migration des données utilisateur dès maintenant, avant de procéder à un déploiement de mise à niveau vers Windows 7.

11. Envisagez de procéder à de nouvelles installations. Même lorsque vous mettez à niveau des ordinateurs Windows Vista, envisagez une nouvelle installation plutôt qu'une simple mise à niveau. Certes, c'est plus pénible, mais sur le long terme, cela donnera un ordinateur qui rencontrera moins de problèmes.

12. Envisagez la souscription à une assurance de mise à niveau. Même si vous n'en avez jamais acheté, envisagez cette option pour vos nouvelles licences Windows 7. L'accès à Microsoft Desktop Optimization Pack (MDOP), comprenant App-V, MED-V et d'autres technologies intéressantes, en vaut la peine.

13. Trouvez de nouveaux outils. Dans le Panneau de configuration, un seul lien vous guide vers tous vos outils de diagnostic sur le système. Il existe cependant d'autres outils qui ne sont pas installés par défaut. Sélectionnez le lien « Afficher tout » dans le coin supérieur gauche, ce qui vous permettra de voir quels packs de résolution des problèmes sont en local et lesquels sont en ligne. Si vous trouvez un outil que vous n'avez pas, vous pouvez l'obtenir à partir d'ici.

14. Découvrez l'infrastructure VDI (Virtual Desktop Infrastructure). Windows 7 joue un rôle important dans la stratégie VDI de Microsoft, où les ordinateurs Windows 7 virtualisés sont hébergés sur un serveur central de virtualisation utilisant une couverture de licence spéciale « Enterprise Centralized Desktop ». Informez-vous pour voir si vous pouvez tirer parti de cette nouvelle stratégie.

15. Préparez-vous à DirectAccess. DirectAccess facilite l'accès à distance des utilisateurs aux ressources situées dans leur bureau, sans avoir recours à un réseau privé virtuel. DirectAccess ouvre également les ordinateurs distants plus complètement à la stratégie de groupe, mais cela nécessite Windows 7 et Windows 2008 R2.

16. Utilisez la Gestion et maintenance des images de déploiement (DISM). Si vous souhaitez rapidement afficher ou gérer les packages, fonctionnalités ou pilotes Windows, utilisez l'utilitaire de ligne de commande DISM. Le terme « image » dans le nom peut vous faire penser à tort qu'il s'agit uniquement d'un outil de déploiement. Un commutateur de ligne de commande en ligne vous permet de gérer les fonctionnalités dans le système d'exploitation actuellement chargé. Pour obtenir une liste des fonctionnalités Windows chargées, entrez dism /online /get-features /format:table. Pour activer une fonctionnalité, entrez dism /online /enable-feature /featurename:<name>.

17. Adoptez les packs de résolution des problèmes. Vous devez mettre à jour vos procédures de prise en charge pour prendre en compte ces packs conçus pour aider les utilisateurs à résoudre les problèmes eux-mêmes. Par exemple, ne forcez pas les utilisateurs à répéter les étapes que le Pack leur a déjà fait parcourir et envisagez de développer vos propres packs (dans Windows PowerShell) pour prendre en charge les systèmes internes.

18. Vérifiez la fiabilité. Le Moniteur de fiabilité a été introduit dans Windows Vista en tant que « Moniteur de fiabilité et de performances ». Dans Windows 7, il a été séparé de l'Analyseur de performances et déplacé vers un nouvel emplacement dans le Centre de maintenance. Ouvrez le Centre de maintenance dans le Panneau de configuration et cherchez sous les Options de maintenance le lien « Afficher l'historique de fiabilité ». Vous pouvez également saisir Moniteur de fiabilité dans la recherche instantanée (consultez la figure 2).

Figure 2 Le Moniteur de fiabilité a été séparé de l'Analyseur de performances

19. Acceptez la diversité. Toutes les entreprises ne seront pas prêtes à passer entièrement sous Windows 7 tout de suite. Ce n'est pas un problème, mais cela ne veut pas dire que toute l'entreprise va rester sous Windows XP pour autant. L'idée qu'avoir un seul système d'exploitation permet de faire des économies a été largement réfutée ou minimisée, donc utilisez Windows 7 lorsque cela s'avère judicieux.

20. Sachez trouver les bonnes images. L'outil Capture d'écran à également revêtu bien des formes, mais dans Windows 7 il n'a jamais été aussi simple d'utilisation. Lancez l'outil, puis faites un glisser-déplacer de n'importe quelle partie de votre écran. L'outil va découper la sélection. Vous pouvez l'enregistrer en tant que fichier graphique ou l'annoter à l'aide d'outils de dessin de base. Apprenez à vos utilisateurs à se servir de cet outil pour qu'ils puissent récupérer des captures instantanées de leurs problèmes et les envoyer au support technique. Ou créez votre propre bibliothèque de notes visuelles.

21. Le Nirvana de la présentation. Appuyez sur Windows + P pour accéder au nouveau mode de présentation et activer facilement votre projecteur et votre écran d'ordinateur portable en même temps. Plus besoin d'utilitaires spécifiques au fournisseur ni de combinaisons de touches obscures. (Windows + X permet d'accéder au Centre de mobilité avec des options de présentation supplémentaires.)

22. Réduisez l'encombrement. Appuyez sur Windows + Origine pour réduire toutes les fenêtres sauf la fenêtre active, afin de supprimer l'encombrement d'arrière-plan et de vous permettre de vous concentrer sur le rapport que votre patron vous réclame.

23. Devenez administrateur en un clic de souris. Windows 7 permet d'obtenir facilement des droits d'administrateur à l'aide d'un raccourci clavier. Tout en maintenant les touches Ctrl + Maj enfoncées, cliquez sur une icône verrouillée de la barre des tâches et le tour est joué ! Vous venez de la lancer avec les droits d'administrateur appropriés.

24. Installations plus rapides. Si votre ordinateur est capable de démarrer à partir d'un port USB, essayez ceci : à l'aide de XCopy, copiez le DVD d'installation Windows 7 sur un lecteur USB suffisamment grand, démarrez à partir de ce lecteur et installez Windows à partir de là. C'est beaucoup plus rapide qu'un plateau en rotation.

25. Gravez des disques en un clic. Ou plutôt deux : double-cliquez sur un fichier ISO pour le graver sur votre graveur de CD ou de DVD.

26. Aperçus des points de restauration. Beaucoup d'entre nous arrêtaient la Restauration du système car nous avions en fait une peur folle de l'utiliser ; mais sous Windows 7, nous pouvons garder notre sang-froid. Après avoir sélectionné un point de restauration, Windows propose à présent de vous indiquer quels fichiers et dossiers seront affectés par une restauration à ce point.

27. Synchronisez les fuseaux horaires. Si vous travaillez avec des bureaux situés dans différents fuseaux horaires et que vous manquez fréquemment des heures de réunion parce que vous n'êtes pas synchronisé avec leurs fuseaux horaires, alors essayez la fonctionnalité « Horloges supplémentaires » qui a été introduite dès Vista. Dans vos paramètres Date et heure, un onglet Horloges supplémentaires vous permet d'ajouter deux voire plusieurs horloges à l'horloge de votre barre des tâches et de les configurer pour afficher d'autres fuseaux horaires que votre fuseau horaire actuel.

28. Configurez le contrôle de compte d'utilisateur (UAC). Même si vous détestez UAC, donnez-lui une nouvelle chance. Accédez au Panneau de configuration et configurez son comportement de façon légèrement moins pénible que sur Windows Vista et voyez si vous pouvez supporter la protection supplémentaire qu'il propose (consultez la figure 3).

Figure 3 Le contrôle de compte d'utilisateur, la bête noire des administrateurs, a été repensé et amélioré

29. RoboCopyCopyCopy. L'indispensable Robocopy.exe peut maintenant s'exécuter en mode multithread ; exécutez Robocopy /? pour examiner ses nouveaux paramètres (comme /MT pour le multithreading) et accélérer vos copies.

30. Console de bureau à distance. Les Outils d'administration de serveur distant (RSAT) de Windows 7 n'incluent pas d'utilitaire de bureau à distance à partir d'une console. Et même si tel était le cas, la console standard de bureau à distance présente certaines limites tenaces : elle ne peut pas déplacer des connexions dans la liste, elle ne peut pas trier par dossiers, etc. Si vous gérez un grand nombre de serveurs à partir de votre station de travail Windows 7, essayez de télécharger une copie de mRemote à partir de mremote.org. Cet utilitaire qui requiert une donation vous permet de combiner diverses applications de contrôle à distance, dont ICA (Independent Computing Architecture) de Citrix, Microsoft RDP (Remote Desktop Protocol), VNC (Virtual Network Computing), SSH (Secure Shell) et rlogin. Tous les noms d'hôtes sont affichés dans un contrôle d'arborescence standard qui peut être divisé en dossiers, trié par ordre alphabétique et qui vous permet d'attribuer différents comptes d'ouverture de session et des mots de passe sécurisés à chaque connexion.

31. Moniteurs multiples. Avec Windows 7, travailler avec plusieurs moniteurs devient intuitif et souple. Il existe une multitude de raccourcis et de déplacements de souris qui font passer les fenêtres d'un moniteur à l'autre. Pour tirer le meilleur parti de cela, vous devez disposer d'une très grande surface d'écran. Essayez l'un des nouveaux moniteurs QWXGA Samsung (tinyurl.com/qwxgasamsung) ou Dell (tinyurl.com/qwxgadell). Ces moniteurs 23 pouces ont une résolution de 2048 x 1152, permettant ainsi de placer deux pages en taille réelle sur le même moniteur. Utilisez-les par paire et vous aurez assez d'espace pour ouvrir simultanément tous vos outils d'administrateur, Office, Visio, vos sites Intranet, sans oublier un petit mot pour votre mère dans Live Mail. Déplacez votre barre des tâches vers la gauche ou la droite de la fenêtre au lieu du bas pour libérer encore plus d'espace.

32. Windows PowerShell Scripting. Si vous souhaitez tirer le meilleur parti de Windows PowerShell sur Windows 7, vous aurez besoin d'un moyen rapide pour créer et déboguer des scripts. Windows 7 est livré avec un éditeur interactif qui vous permet d'essayer des applets de commande et de tester des fonctions à la volée.

33. Faites un glisser-déplacer des icônes de notification. La zone de notification remaniée affiche seulement un nombre restreint d'icônes. Toutes les autres icônes de notification sont déplacées vers une fenêtre située sur le côté. Au lieu d'utiliser l'option Personnaliser pour sélectionner des icônes pour l'affichage principal, vous pouvez effectuer un glisser-déplacer avec les icônes de la fenêtre latérale vers la zone de notification.

34. Ajoutez des fichiers partagés non indexés à la bibliothèque. Vous pouvez ajouter des chemins d'accès UNC tels que \\servername\sharename à une bibliothèque, mais le serveur doit indexer le dossier. Si vous souhaitez ajouter un chemin d'accès UNC à un serveur non indexé, vous pouvez créer un lien symbolique vers le chemin d'accès UNC, puis ajouter le ou les liens à la bibliothèque. Utilisez la commande mklink. Par exemple, mklink HomeFolder \\ServerName\Homefolder.

35. Simplifiez les installations d'ordinateur cloné. Vous ne pouvez pas exécuter l'utilitaire newsid de Sysinternal pour modifier l'identité d'un ordinateur Windows 7 cloné (que ce soit un ordinateur virtuel ou une image de PC). Au lieu de cela, créez un modèle d'installation puis exécutez sysprep /oobe /generalize /reboot /shutdown /unattend:scriptfile. Clonez ou copiez ce fichier d'ordinateur virtuel. Lorsqu'il se lance, il obtient un nouveau SID et vous pouvez renseigner le nom. La référence pour créer des fichiers de script sans assistance se trouve sur tinyurl.com/winunattend.

36. AeroSnap. La touche Windows est idéale pour tous vos raccourcis. Vous pouvez désormais l'utiliser pour travailler avec la nouvelle fonctionnalité AeroSnap dans Windows 7. Sélectionnez une fenêtre, pressez la touche Windows et l'une des flèches gauche ou droite pour l'aligner avec la moitié de l'écran correspondante, ou la flèche vers le haut pour l'aligner en haut de l'écran.

37. Créez des raccourcis pour la barre des tâches. La touche Windows est idéale pour les raccourcis. Vous pouvez sélectionner la touche Windows et un numéro pour qu'ils correspondent aux éléments de votre barre des tâches. Si, par exemple, Internet Explorer est la troisième icône sur votre barre des tâches (sans compter le bouton Démarrer), vous pouvez appuyer sur la touche Windows et le chiffre trois pour le lancer ou l'ouvrir.

38. Gérez les mots de passe. Le Panneau de configuration possède une nouvelle application appelée Gestionnaire d'informations d'identification. Cela peut sembler être un outil entièrement nouveau qui permet d'enregistrer vos informations d'identification (noms d'utilisateur et mots de passe) pour les sites Web et les autres ressources (comme d'autres systèmes) auxquels vous vous connectez. Ces informations d'identification sont enregistrées dans le coffre Windows, qui peut être sauvegardé et restauré. Toutefois, vous pourrez trouver que cet outil est similaire à un outil déjà présent dans XP et Vista. À partir de la recherche instantanée, saisissez control /userpasswords2 et vous serez amené au Panneau de configuration avancé des comptes d'utilisateurs, où vous pouvez également gérer les mots de passe pour votre compte (consultez la figure 4).

Figure 4 Le gestionnaire d'informations d'identification fournit à l'utilisateur un emplacement sécurisé très pratique pour le stockage des mots de passe

39. Déclenchez des actions. L'Observateur d'événements est étroitement lié au Planificateur de tâches. Vous avez la possibilité de prendre un événement (en le sélectionnant dans l'Observateur d'événements) puis, à partir du volet Actions, de sélectionner l'option « Joindre une tâche » pour que cet événement, lorsqu'il se produit, déclenche une action. Cette action peut être : lancer un programme, envoyer un courrier électronique ou afficher un message. Cette fonctionnalité peut se montrer très utile pour résoudre un problème.

40. Naviguez InPrivate. Une nouvelle fonctionnalité de IE8 vous offre la possibilité d'ouvrir le navigateur en mode de session de navigation InPrivate, ce qui vous permet d'effectuer des opérations bancaires ou autres depuis un emplacement public sans craindre de laisser des traces. IE ne conservera aucune information sur vos actions au cours d'une session de navigation InPrivate. Vous pouvez effectuer cette action si vous êtes déjà dans IE en sélectionnant le bouton Sécurité, puis Navigation InPrivate. Ceci ouvrira une nouvelle fenêtre IE. Cependant, vous pouvez vous épargner quelques étapes à l'aide du raccourci. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône de bureau Internet Explorer, puis cliquez sur InPrivate et les fenêtres s'ouvriront directement dans une session InPrivate.

41. Consultez Live. Beaucoup d'applications installées sur les versions précédentes de Windows ont été supprimées. À partir de Windows 7, ces applications (et quelques autres qui ne sont généralement pas installées avec Windows) ont été déplacées dans les applications téléchargeables Windows Live, à l'adresse download.live.com. Parmi celles-ci se trouvent Messenger, Mail, Writer, Galerie de photos, Movie Maker, Contrôle parental et quelques autres.

42. Supprimez des applications. Même si certaines applications ont été ôtées de Windows pour devenir des téléchargements facultatifs, d'autres applications comme IE8, Media Player, Media Center et DVD Maker sont toujours inclus. Autrefois, et surtout en ce qui concernait IE, les applications étaient liées au système d'exploitation. Mais à présent, dans Windows 7, vous pouvez facilement les supprimer si vous le souhaitez. Allez dans l'applet Programmes et fonctionnalités du Panneau de configuration et sélectionnez le lien « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows » dans le coin supérieur gauche. Vous pouvez ensuite sélectionner la case à cocher des fonctionnalités que vous souhaitez enlever ou ajouter à votre système (consultez la figure 5).

Figure 5 Windows 7 sépare beaucoup d'applications du système d'exploitation, facilitant ainsi leur ajout ou leur suppression

43. Connaissez-vous bien Windows 7 ? Les propriétés du système possèdent une évaluation appelée Indice de performance Windows (WEI). Cette évaluation est une collection de cinq indices différents qui sont déterminés par l'Outil d'évaluation système Windows (WinSAT). Le score d'indice le plus élevé est 7,9 (par rapport à 5,9 dans Vista), en utilisant les catégories processeur, RAM, graphisme, graphisme de jeux et disque dur principal. Le score final n'est pas une moyenne de toutes les évaluations, mais le score des sous-composants le plus faible.

44. Analysez les processus. Une des nouvelles fonctionnalités les plus géniales dans le Moniteur de ressources (resmon) remodelé est la possibilité de voir le « Wait Chain Traversal ». Un processus qui ne répond pas s'affichera en rouge dans le Moniteur de ressources. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le processus puis choisissez Analyser le processus. Cela affichera les threads du processus et montrera qui occupe les ressources qui bloquent le processus lui-même. Vous pouvez alors arrêter cette partie du processus si vous le souhaitez.

45. Créez des mondes virtuels. Une fonctionnalité de virtualisation a été ajoutée aux outils de gestion des disques. Si vous ouvrez Gestion de l'ordinateur, que vous allez dans l'outil Gestion des disques et que vous cliquez sur le bouton Action en haut, vous trouverez les options Créer un disque dur virtuel et/ou Attacher un disque dur virtuel. Cela vous permet de créer et de monter un disque dur virtuel directement à partir de l'interface graphique utilisateur. Remarque : Avec Windows 7, vous avez même la possibilité de démarrer un disque dur virtuel Windows 7 (consultez la figure 6).

Figure 6 Windows 7 apporte une prise en charge de la virtualisation considérablement accrue, incluant la possibilité de créer et d'attacher des disques durs virtuels à partir de l'interface graphique utilisateur

46. Cryptez des clés USB. Utilisez BitLocker To Go. Peut-être avez-vous réussi à ne jamais égarer ou perdre une clé USB, mais pour le reste d'entre nous, simples mortels, c'est une réalité. La plupart du temps ce n'est pas très important, mais qu'en est-il si elle contient des données sensibles ? BitLocker To Go permet de crypter des données sur des périphériques de stockage amovibles, avec un mot de passe ou un certificat numérique stocké sur une carte à puce.

47. Verrouillez avec la stratégie de groupe. Prenez le contrôle via le contrôle d'application AppLocker. AppLocker intercepte les appels de noyau qui tentent de créer de nouveaux processus ou de charger des bibliothèques et vérifie que le code est autorisé à s'exécuter. En pratique, cela signifie que vous pouvez éliminer les logiciels inconnus et indésirables en implémentant AppLocker par le biais de la stratégie de groupe.

48. Soyez notre invité. Le mode invité s'avère une méthode pratique pour donner un accès invité ou enfant à votre ordinateur avec des limites sur les modifications du système, l'installation des logiciels ou l'écriture sur le disque à l'extérieur du profil utilisateur. Une fois que l'utilisateur a terminé et se déconnecte, les données enregistrées à l'intérieur du profil utilisateur sont supprimées. Vous ne pouvez pas utiliser le mode invité dans un environnement Active Directory.

49. Restaurez à partir de points de restauration sauvegardés. Vous pouvez choisir d'inclure des points de restauration dans vos sauvegardes et d'effectuer une restauration à partir de ceux-ci lorsque vous utilisez la Restauration du système. Cela est pratique si vous souhaitez créer une base pour une configuration de travail et pouvoir la restaurer à l'avenir sans remplacer les autres données sur le disque dur.

50. Tirez parti de BranchCache. BranchCache vous permet d'économiser sur les allers-retours pour des fichiers demandés dans les scénarios de succursales distantes. Si une personne demande un fichier sur le réseau étendu, ce fichier est mis en cache localement et est soit distribué sur les ordinateurs de la succursale distante, soit stocké sur un serveur central de la succursale distante.

51. Désactivez les popups de suggestions de recherche. À mesure que vous saisissez dans la zone de recherche, Windows 7 fait des suggestions basées sur des requêtes précédentes extraites du Registre. Vous pouvez les désactiver dans la stratégie de groupe locale en activant Configuration de l'utilisateur | Modèles administratifs | Composants Windows | Explorateur Windows | Désactiver l'affichage des entrées de recherche récentes de la zone de recherche de l'Explorateur Windows.

52. Épinglez le Panneau de configuration à la barre des tâches. Si vous utilisez souvent le Panneau de configuration, vous avez peut-être remarqué que vous ne pouvez pas simplement cliquer avec le bouton droit de la souris sur le Panneau de configuration et sélectionner Épingler à la barre des tâches. Au lieu de cela, vous devez d'abord ouvrir le Panneau de configuration pour que son icône apparaisse dans la barre des tâches. Vous pouvez alors cliquer avec le bouton droit sur l'icône dans la barre des tâches et sélectionner Épingler ce programme à la barre des tâches.

53. Tirez parti des connecteurs de recherche. Vous pouvez maintenant rechercher sur le Web avec la fonctionnalité de recherche. Windows 7 comprend la Recherche fédérée pour augmenter la zone de recherche au-delà des ressources locales et réseau. Plusieurs connecteurs de recherche sont disponibles, comme YouTube et Twitter, ou vous pouvez en créer des personnalisés selon vos besoins.

54. Utilisez davantage les pense-bêtes. Même si cette fonctionnalité a existé dans les versions précédentes de Windows sous une forme ou une autre, elle est beaucoup plus facile à utiliser dans Windows 7. Vous pouvez coller des notes sur votre bureau pour les rappels rapides. Il est très facile de modifier la police ou la couleur de la note. Si vous avez une note sélectionnée, utilisez CTRL-N pour en créer une autre.

55. Essayez la version améliorée de WordPad. Vous n'avez probablement pas beaucoup pensé à WordPad dernièrement, mais la version livrée avec Windows 7 a subi une rénovation majeure. Considérez-la comme une version allégée de Microsoft Word. WordPad arbore une belle interface ruban, qui permet en un clin d'œil de créer des documents bien présentés. De plus, vous n'êtes plus réduit à les enregistrer en tant que fichiers .RTF. WordPad prend désormais en charge le format de document Office Open XML (.DOCX). Cela rend encore plus facile d'ouvrir dans WordPad des fichiers .DOCX créés dans Word.

56. Calculez. La vénérable calculatrice fait aussi partie des utilitaires de base qui ont reçu une révision majeure. En plus des affichages standard et scientifique, il existe désormais des modes programmeur et statistique. Vous aimerez également les fonctionnalités de conversion et de calcul. Vous souhaitez convertir des degrés Celsius en degrés Fahrenheit mais vous ne vous souvenez jamais de la formule ? Utilisez le Panneau de conversion. Vous allez également apprécier l'extension de calcul de données. Trouvez rapidement la différence entre deux dates ou calculez une nouvelle date en ajoutant ou en soustrayant des années, mois ou jours.

57. Gérez les services depuis le Gestionnaire des tâches. Le Gestionnaire des tâches Windows 7 inclut désormais un onglet pour gérer les services. Vous pouvez rapidement voir en un clin d'œil l'état de tous les services sur votre ordinateur. Cliquez sur un en-tête de colonne pour trier. Vous pouvez même démarrer et arrêter les services d'un simple clic avec le bouton droit de la souris. Si vous avez besoin d'une gestion de services complète, utilisez le bouton Services pour lancer la console de gestion des services. Vous devez souvent avoir le Gestionnaire des tâches en cours d'exécution dans la barre d'état système. Désormais, l'accès à la gestion des services signifie une fenêtre ouverte en moins.

58. Accédez aux rouages du système. Windows 7 offre plusieurs moyens de regarder sous le capot sans ajouter de solutions tierces. Le Moniteur de ressources en est un exemple fantastique. Commencer par regarder l'onglet performances dans le Gestionnaire des tâches de Windows est une bonne chose, mais parfois vous avez besoin de plus d'informations. Cliquez sur le bouton Moniteur de ressources pour obtenir des graphiques plus détaillés d'informations et de performances concernant des sous-systèmes clés tels que le processeur et le disque. Vous pouvez également trouver le Moniteur de ressources sous Accessoires | Outils système.

59. Vérifiez les signes vitaux. Un autre outil système nouveau que vous apprécierez est le rapport sur l'intégrité du système. Dans la boîte de dialogue Exécuter, tapez perfmon /report, ce qui génère un rapport sur l'intégrité du système. Ce rapport enregistre des détails sur les performances de votre ordinateur, l'utilisation des ressources, etc. Le rapport comprend également des informations de diagnostic sur ce qui ne fonctionne pas comme prévu et suggère des étapes à suivre pour résoudre les problèmes. Les rapports sont enregistrés et accessibles avec la console de gestion de l'Analyseur de performances. Vous pouvez également les enregistrer sous forme de fichiers HTML ou les envoyer par courrier électronique.

60. Obtenez plus de Windows PowerShell. Windows PowerShell v2 promet de changer la donne pour de nombreux administrateurs système. Nombreux sont ceux qui préféreront utiliser la console graphique Windows PowerShell, également appelée environnement d'écriture de scripts intégré (ISE). Vous la trouverez dans le dossier Windows PowerShell dans Accessoires. Ajoutez le raccourci clavier Ctrl + Alt + I pour la lancer rapidement. Exécutez n'importe quelle commande Windows PowerShell dans le volet inférieur et affichez les résultats au milieu. Créez ou modifiez des scripts dans le volet supérieur. Ouvrez plusieurs sessions de Windows PowerShell connectées aux ordinateurs distants. L'ISE rend Windows PowerShell v2 facile et amusant à utiliser (consultez la figure 7).

Figure 7 Windows PowerShell a été intégré de façon beaucoup plus étroite à Windows 7 et lui apporte l'environnement d'écriture de scripts intégré

61. Installez-le sur du vieux matériel. Une astuce de Windows 7 peut-être pas si évidente est que vous devez tenter de l'installer partout. Un utilisateur possède un ordinateur portable qui a 6 ans et qui était livré à l'origine avec Windows XP. Il n'a jamais réussi à y installer Windows Vista. Mais Windows 7 s'est installé sans problème et s'exécute de façon très fluide. Soit ! Il ne peut pas bénéficier de certaines fonctionnalités de Windows 7 car le processeur n'offre pas certaines fonctionnalités, mais il s'agit de problèmes mineurs par rapport à la nouvelle vie de l'ordinateur portable.

62. Améliorez la sécurité. Dans Vista il était difficile de gérer la protection du système via des points de restauration. L'onglet de protection du système dans Windows 7 est une grande amélioration. Dans un seul endroit, vous pouvez configurer l'espace à allouer à des points de restauration, supprimer et créer des points de restauration ou même désactiver complètement la protection du système. Ceci est très utile sur les systèmes plus anciens où l'espace disque est peut-être limité.

63. Utilisez vraiment l'aide et le support. Une grande partie de l'encombrement de Vista a été réduit dans Windows 7. Par exemple, la page Aide et support a trois liens, une fenêtre de recherche et un lien vers le site Windows de Microsoft. C'est plus accessible pour les utilisateurs, donc vérifiez qu'ils le savent. La recherche s'est également beaucoup améliorée, rendant l'expérience meilleure et plus rapide.

Les 14 meilleurs raccourcis clavier de Windows 7

La touche Windows remplit à présent un large éventail de fonctions. En voici quelques-uns parmi les plus utiles :

64. Win + h : Passe la fenêtre active en plein écran.

65. Win + i : Restaure la fenêtre active en plein écran à la taille normale ou la réduit si elle n'est pas en plein écran.

66. Win + Maj + flèche : Déplace la fenêtre active vers le deuxième écran.

67. Win + D : Réduit toutes les fenêtres et affiche le Bureau.

68. Win + E : Lance l'Explorateur avec l'Ordinateur comme point de départ à la navigation.

69. Win + F : Lance une fenêtre de recherche.

70. Win + G : Parcourt les gadgets.

71. Win + L : Verrouille le Bureau.

72. Win + M : Réduit la fenêtre active.

73. Win + R : Ouvre la fenêtre Exécuter.

74. Win + T : Parcourt la barre des tâches en ouvrant l'Aero Peek de chaque élément en cours d'exécution.

75. Win + U : Ouvre les Options d'ergonomie.

76. Win + Espace : Affiche le Bureau avec Aero Peek.

77. Ctrl + Win + Tab : Ouvre une fenêtre de sélection de tâche persistante ; passer le curseur de la souris sur chaque icône affiche un aperçu de l'élément tout en réduisant les autres.

Un certain nombre d'auteurs ont contribué à cet article. Les voici :

Bill Boswell est consultant senior chez Microsoft Consulting Services, région de Desert Mountain.
Pav Cherny est un expert informatique et auteur spécialisé dans les technologies Microsoft pour la collaboration et la communication unifiée. Ses publications incluent des livres blancs, des manuels de produits et des livres avec un intérêt particulier pour les opérations informatiques et l'administration système. Cherny est le président de Biblioso Corp, une entreprise spécialisée dans les services de documentation et de localisation gérés.
Don Jones est cofondateur de ConcentratedTech.com, où il contribue quotidiennement en rédigeant des articles de formation technique sur Windows, Windows PowerShell, SQL Server et d'autres technologies Microsoft et associées. Vous pouvez le contacter par le site Web.
J. Peter Bruzzese, Triple MCSE, MCT, MCITP : Messagerie, il est le cofondateur de ClipTraining, fournisseur de captures vidéo de formation basées sur les tâches avec un LMS (Learning Management Solution) CT LMS 5.0 d'entreprise propriétaire. Il est l'auteur de « Microsoft Windows 7 Unveiled » (Que, 2009). Vous pouvez le joindre à l'adresse jpb@cliptraining.com.
Jeffery Hicks (MCSE, MCSA, MCT) est auteur, formateur, consultant et Microsoft MVP pour Windows PowerShell. Il est co-auteur et auteur de nombreux livres traitant des scripts bien que plus connu pour ses chroniques de Mr. Roboto et Prof. PowerShell. Suivez Hicks à l'aide des adresses jdhitsolutions.com/blog et twitter.com/jeffhicks.